À propos de AirePub_Admin2019

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent AirePub_Admin2019 a créé 20 entrées de blog.

Qu’est-ce que les orientations ?

C’est le projet stratégique des élus pour le RLPi de Clermont Auvergne Métropole. Il traduit les orientations générales retenues pour l’ensemble du territoire à partir desquelles seront définis les outils qui permettront de le mettre en œuvre (zonage, règlement).

Page précédente
+2
2021-03-11T11:32:10+01:00mars 1st, 2021|0 commentaire

Le diagnostic publicitaire : à quoi sert-il ?

Le diagnostic publicitaire est une photographie du territoire de Clermont Auvergne Métropole sous le prisme des publicités, des enseignes et des pré-enseignes. Cet état des lieux permet de recenser le nombre de dispositifs, leurs formats, leurs emplacements, leurs impacts qualitatifs sur le cadre de vie etc. Le diagnostic publicitaire est le constat sur lequel Clermont Auvergne Métropole va pouvoir identifier les enjeux du RLPi.

Page précédente
+1
2021-03-11T11:33:27+01:00mars 1st, 2021|0 commentaire

Constats publicités et pré-enseignes

Concernant la publicité et les pré-enseignes, le diagnostic a permis d’identifier :

  • Des petits formats en centre-ville

  • Un patrimoine bâti parfois masqué par les dispositifs

  • Une publicité numérique en hausse

  • Des entrées de ville impactées par les grands formats.

0
publicités numériques
0
pré-enseignes + publicités
Page précédente
+1
2021-03-11T14:10:11+01:00mars 1st, 2021|0 commentaire

1.Les paysages et le patrimoine naturel emblématique : une identité à préserver

Affirmer l’image d’un territoire de nature en mettant en œuvre des mesures de protection sur tous les espaces naturels…

  • Traiter de manière uniforme l’affichage dans la couronne d’espaces naturels.

  • Proposer des restrictions fortes en terme de possibilités d’affichage pour les espaces les plus sensibles.

…tout en permettant la visibilité des activités de proximité

  • Garantir la visibilité et l’attractivité des activités touristiques et artisanales.

  • Veiller au maintien des possibilités d’affichage des services de proximité dans les centres bourgs.

Préserver les vues vers les sites emblématiques du territoire métropolitain

  • Prendre en compte les ambitions du label UNESCO : valoriser les vues sur la Chaîne des Puys et la Faille de Limagne.

  • Réduire l’impact des dispositifs publicitaires qui viennent perturber les vues sur le grand paysage.

Conforter notre engagement dans la préservation de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique

  • Préserver la biodiversité des pollutions lumineuses en aménageant des secteurs exempts de dispositifs lumineux.

  • Limiter le recours aux dispositifs énergivores (numériques, lumineux).

Page précédente
+1
2021-03-11T11:34:13+01:00mars 1st, 2021|0 commentaire

Constats enseignes

Concernant les enseignes, le diagnostic a permis d’identifier :

  • Beaucoup de grands formats en zones d’activités

  • Peu de cohérence d’ensemble dans les zones d’activités

  • Une forte densité le long des grands axes

  • Des zones résidentielles impactées

  • Un impact sur les ambiances

  • Des enseignes harmonisées dans certaines zones commerciales

  • Des codes architecturaux des centres-villes respectés

Page précédente
+1
2021-03-11T14:07:51+01:00mars 1st, 2021|0 commentaire

2.Les espaces urbains, d’activités et les grands axes : une attractivité à valoriser

Maîtriser les pratiques d’affichage aux abords des grands axes routier pour valoriser les vitrines du territoire, images de la métropole

  • Aller au-delà de la Règlementation Nationale de Publicité et réduire la densité des dispositifs publicitaires aux abords des axes structurants.

  • Éviter les effets de « corridors publicitaires », notamment en entrée de ville.

Améliorer la qualité des dispositifs d’affichage et maîtriser leur nombre afin d’améliorer la lisibilité et l’attractivité des zones d’activités économiques

  • Rationnaliser l’affichage dans les zones d’activités économiques en améliorant l’existant et en recherchant une certaine intégration architecturale des enseignes dans le gabarit des bâtiments.

Uniformiser les pratiques d’affichage aux abords des lignes de transports en commun, axes structurants de notre territoire

  • Favoriser un affichage qui s’inscrit dans le paysage urbain et dans les pratiques de mobilités : adapter l’affichage au piétons.

  • Permettre l’émergence de nouvelles technologies d’affichage dans le respect des ambiances urbaines, des sensibilités environnementales, paysagères et patrimoniales.

Confirmer la continuité écologique du territoire en réduisant la pollution lumineuse

  • Proposer un cadre pour un affichage lumineux cohérent avec la structure écologique : définir des zones préférentielles pour l’implantation de dispositifs numériques…

  • Mettre en place des horaires d’extinction des dispositifs en cohérence avec l’extinction de l’éclairage communal.

Page précédente
+1
2021-03-11T11:34:25+01:00mars 1st, 2021|0 commentaire

3.Les espaces du quotidien, patrimoine et centralités : des qualités à conforter

Préserver le caractère des espaces patrimoniaux et des cœurs de bourgs tout en permettant l’animation de ces espaces du quotidien

  • Restreindre et veiller à la qualité des dispositifs d’affichage dans les secteurs patrimoniaux.

  • Respecter l’identité historique de tous les cœurs de bourgs et de ville.

Maintenir les ambiances apaisées dans les espaces de vie quotidiens

  • Confirmer les espaces de nature en ville comme lieux de détente pour les habitants de la métropole grâce à un cadre règlementaire exigeant.

  • Restreindre la présence des dispositifs lumineux et numériques dans les secteurs denses.

Préserver de manière adaptée le cadre de vie des zones d’habitat

  • Donner un cadre homogène (notamment pour les publicités et pré-enseignes) pour les secteurs à vocation d’habitat sur tout le territoire de la métropole.

Page précédente
+1
2021-03-11T11:34:37+01:00mars 1st, 2021|0 commentaire

4.Sur l’ensemble du territoire de la métropole : des points communs à affirmer

Instaurer des règles de qualité esthétique pour harmoniser la perception des dispositifs publicitaires et des enseignes sur l’ensemble du territoire

  • Aboutir à un affichage qui s’intègre dans les espaces concernés en termes de formats, de matériaux, de couleurs… et qui soit homogène à l’échelle de la métropole.

Définir un format d’affichage maximal pour limiter l’impact visuel des publicités et des pré-enseignes

  • Sur l’ensemble de l’espace aggloméré, réduire les formats 4*3 mètres.

Page précédente
+1
2021-03-11T11:34:44+01:00mars 1st, 2021|0 commentaire

Introduction

Le RLPi est un document d’urbanisme qui fixe, par zone, les obligations en matière de publicités, d’enseignes et de pré-enseignes pour assurer une cohérence de l’affichage sur le territoire de la métropole.

+1
2020-12-23T15:31:18+01:00décembre 23rd, 2020|0 commentaire

Grand panneaux rétro-éclairés

+3
Les grands panneaux 4 mètres par 3 rétroéclairés et déroulants constituent un véritable point noir pour la qualité de notre cadre de vie, le partage de l’espace public, la consommation énergétique, l’image du ville moderne et au service de ses habitants.
A supprimer, au risque de rester aveugle aux aspirations d’une ville plus humaine.
Cordialement,

+3
2020-12-23T14:43:49+01:00décembre 23rd, 2020|0 commentaire
Aller en haut